LES GÉOMÉTRIES DU DIALOGUE

Spectacle visuel/Variations cubiques / Tout public à partir de 7 ans

A partir de dessins réalisés en direct sur des masques cubiques et sonorisés, le spectacle narre l'histoire de Nikki, petite fille qui au fil d'épisodes parfois cocasses, parfois dramatiques, va "s"inventer" son visage et de confronter aux générations qui la précèdent: sa mère et sa grand-mère.

TEXTE DE PRESENTATION: Nikki est une petite fille sans visage. Une boite noire, support à toutes les rêveries.
Née du flou, elle est délicate, sensible, timide et aime dessiner. Elle pourrait être un phasme, une éponge, une fenêtre, elle se fond, s’efface. Elle observe sa mère se maquiller, faire émerger du néant un visage immuable, une identité composée d'éléments distinctifs. Au fil d'épisodes parfois cocasses, parfois dramatiques, Nikki va à son tour « s'inventer » son visage, gagnant à chaque étape un élément distinctif qui la définit.

PUBLIC:
Les Géométries du dialogue est un spectacle tout public. C'est à dire qu'il a été écrit pour parler au plus grand nombre sans attentions particulières pour les enfants et adolescents. C'est pourquoi il est accessible aux enfants à partir de 7 ans en tout public et aux enfants à partir de 8 ans en représentation scolaire (et pas au dessous). Nous demandons aux lieux qui nous programment de veiller à l'équilibre entre les représentations scolaires et les représentations tout public.

Il raconte l'histoire d'une jeune femme. Comment elle est devenue ce qu'elle est.
Comment elle s'est figée dans son identité. Et comment elle apprend peu à peu à y réintroduire de la souplesse...
Les boites noires sont à la fois la représentation littérale de Nikki et des membres de sa famille, et une métaphore de leur rapport à leur propre identité.
Ce spectacle sans parole, à la fois concret et existentiel, tient autant de la performance de plasticiennes que d'un récit d'initiation narrativement charpenté : l'histoire d'une construction et d'une déconstruction.

Conception et interprétation : Justine Macadoux et Coralie Maniez
​Accompagnement à l'écriture : François Hien
Accompagnement à la mise en scène : Benjamin Villemagne
​Création et régie son : Antoine Aubry
​Régie générale / création lumière : Michaël Philis en alterance avec Benoît Bregeault
​Scénographie : Quentin Lugnier
Administration de production / diffusion : Nicolas Ligeon
Crédits photos : Antoine Aubry, Gilles Dantzer, Michaël Duque, Nicolas Ligeon, Julie Linquette, Justine Macadoux, Coralie Maniez et Virginie Schell
Captations vidéo : Antoine Aubry, Jonathan Klein, François Hien et Thibault Maurel-de-Maille
Montage des teasers : Antoine Aubry et Coralie Maniez
Site web : Nicolas Ligeon
Conception et interprétation : Justine Macadoux et Coralie Maniez Accompagnement à l'écriture : François Hien
Accompagnement à la mise en scène : Benjamin Villemagne Création et régie son : Antoine Aubry
Régie générale / lumière : Michaël Philis, en alternance avec Benoît Bregeault Construction décor : Quentin Lugnier
Administration de production et diffusion : Nicolas Ligeon
Diffusion internationale : My-Linh Bui

Production déléguée : Ballet Cosmique
Aide à la production : Ministère de la culture - DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, Région Auvergne-Rhône-Alpes, SPEDIDAM
Coproduction : Théâtre à la Coque (Hennebont-56) dans le cadre d'un compagnonnage - le TJP CDN de Strasbourg (67) - le Sablier, pôle régional des arts de la marionnette en Normandie (Ifs/Dives-sur-Mer-14) - Théâtre le Passage, scène conventionnée théâtre et objets (Fécamp-76) - l'Espace Périphérique (Mairie de Paris - Parc de la Villette)
Avec le soutien de la Minoterie, création jeune public et éducation artistique, Dijon (21) - la BatYsse, lieu dédié aux arts de la marionnette, Pélussin (42) - le Bateau des Fous, un lieu de la Compagnie StultiferaNavis, Charleville-Mézières (08)

GÉNÉRALITÉ
 Durée du spectacle : 55min
 tout public à partir de 7 ans - représentation scolaire possible, à partir de 8 ans
 le spectacle se joue uniquement en salle, jauge en accord avec le lieu selon le principe de bonne visibilité de tous les spectateurs (maximum de 200 personnes)
 loge avec douche à proximité pour deux personnes
 un point d'eau + évier le plus près du plateau possible
 une machine à laver et un sèche linge pour les costumes
 une place de parking pour la voiture amenant le décor jusqu’au rechargement. Le déchargement du
véhicule sera effectué la veille du montage - (un parking sécurisé si la voiture reste la nuit dehors avec le
chargement)

PLATEAU
 Plateau plat (4% de pente maximum), d'un minimum de 9m de largeur, 6m de profondeur et un cadre de
scène de 9m
 selon le fond de scène : plateau sans drapé ou pendrillonnage à l’allemande (nous déciderons en fonction
des photos de la salle envoyé par le théâtre d’accueil)
 gril technique à 3,50m minimum
 tapis de danse noir sur tout le plateau
 une coulisse est installée à cours avec un paravent ou un châssis + une table de 1,50mx1,50m minimum,
nous installerons une bâche polyane par-dessus
 trois drisses traversent le plateau, quatre points d’accroche se situent à 1,90m de hauteur et deux à 1,50m
sous celui qui traverse le plateau de jardin à cour (cf plan de feu)
 les interprètes utilisent abondamment de la craie pour les dessins lors du spectacle, prévoir de quoi
nettoyer le plateau lors du démontage (une lessiveuse électrique étant le plus efficace)

SON
 Une console 8 pistes analogique ou numérique (type Yamaha 01V96) disposant de 6 entrées LINE + 2 BUS
stéréo pour envoi vers les 4 HP. (la compagnie utilise un ordinateur pour la conduite son)
 un système de diffusion en stéréo avec 4 HP accrochés au gril (type 8TX ou 15TX selon les salles) : 2 en
façade + 2 au lointain. Les HP en façade doivent être délayés sur les HP au lointain
 2 câbles XLR reliant la régie Lumière à l’avant-scène jardin (pour un poste radio et une pédale switch), la
compagnie amène les raccords XLR-jack nécessaires
 une table de régie son en salle de 2m² (la surface de la console n’est pas pris en compte) avec lampe de
régie et 6 prises électriques

LUMIÈRE
 La lumière de salle spécifique au lieu n’est pas comprise
 23 circuits gradués de 2kw (avec courbes de graduations équivalentes sur tous)
 17 PC 1kW avec PF dont 6 avec volets. (si gril technique à moins de 4m, les PC 1kW peuvent être
remplacés par des PC 650W)
 3 découpes moyennes 614sx avec PF (1kw. 16°-35°)
 3 découpes courtes 613sx avec PF (1kw 28°-54°)
 2 cycliodes 1kw, 2 autres cycliodes peuvent être rajoutées selon la taille du plateau
 2 circuits directs au plateau (l’un à cour et l’autre à jardin en direct son)
 1 direct + 1 arrivée DMX au gril pour un projecteur à effet amené par la compagnie
 gélatines ROSCO 119et LEE 161/165/201/202/203/501/601/728
 la compagnie utilise un ordinateur et un boîtier DMX pour la conduite lumière
 une table de régie lumière en salle d'1m² avec lampe de régie et 5 prises électriques

PERSONNEL DEMANDÉ ET PLANNING
Arrivée de l'équipe à J-1 midi, un pré-montage lumière est demandé
 1 service de 4h à J-1 après-midi : déchargement, vérification du pré-montage, montage scéno, réglage
lumière avec 1 régisseur(se) lumière/plateau et un régisseur(se) son/plateau
 1 service de 4h à J matin : finition réglages, mise avec 1 régisseur(se) lumière/plateau
 1 service après-midi : répétition et filage avec 1 régisseur(se) lumière/plateau
 prévoir 2h30 de démontage à l’issue de la représentation pour le démontage et le chargement du matériel
de la compagnie
 prévoir une heure de nettoyage à l’issue du démontage

  • « Comme pouvait le suggérer leur titre, ces Géométries du dialogue tirent finalement volontiers vers l'abstraction. Elles s'inscrivent dans une forme mixte qui tient du mime, du masque, du jeu, de la marionnette et des beaux-arts sans être austères ni prétentieuses pour autant. Au contraire, elles fleurent bon l'herbe coupée, les chamailleries et les chatouilleries. Elles en disent long sur le plaisir de créer, de se déguiser et de se cacher, bref : de jouer la comédie »
    Trina Mounier – LES 3 COUPS
  • « C'est ce qui s'apelle un trésor ! Avec Les Géométries du dialogue, Justine Macadoux et Coralie Maniez ont créé un spectacle doux et délicat avec trois fois rien techniquement, mais une dose de talent indeniable. (…) À mille lieux des effets 3D et autres hologrammes, ce jeune duo signe un spectacle aussi merveilleux que mélancolique »
    Nadja Pobel - THÉÂTRE(S)