Pourquoi pas !

comédien et marionnettes / Tout public à partir de 3 ans

Et pourquoi pas bousculer gentiment nos a priori sur la répartition des rôles entre les papas et les mamans ? C’est ce que nous propose la Tof Théâtre à travers cette création qui s’amuse à nous faire découvrir l’alchimie qui lie un "papan" (contraction de papa et maman) et son fils. A travers ce spectacle de marionnette, la compagnie nous fait vivre l’infinie tendresse, la turbulente complicité et l’affrontement clownesque qui ponctuent leur quotidien. Duo pour homme et marionnette, Pourquoi pas ! est un spectacle décalé, doux et fou.

Spectacle conçu par Alain Moreau
Réalisation marionnettes, scénographie et mise en scène : Alain Moreau
Jeu : Pierre Decuypere
Assistante à la mise en scène : Sandrine Hooge
Accompagnement artistique : Les OKidoKs, Sandrine Hooge, Gilbert Epron, Laura Durnez et François Pilon…
Création des musiques : Max Vandervorst
Costumes: Emilie Cottam
Création lumière et régie : Sybille Van Bellinghen
Stagiaires : Léopold Terlinden, Jeanne Decuypere et Céline Dumont
Construction décor et fauteuil: François Geeraerd, Genevieve Périat, Alice Carpentier
Affiche et élément graphique: Mélanie Rutten
Postiche et nez : Urteza da Fonseca
Confection bonnets : Jacqueline Mathy
Mise sur orbite et diffusion : Kurieuze & Cies - My-Linh Bui
Merci à Charly Kleinermann

Coproduction :

Centres Scéniques de la Fédération Wallonie-Bruxelles (Mars - Mons arts de la scène, Théâtre de Liège, Théâtre de Namur, Atelier Théâtre Jean Vilar, Louvain La Neuve)

Rotondes – Luxembourg

Pierre de Lune, Centre dramatique jeunes publics de Bruxelles

Scène nationale du Sud-Aquitain

Centre Culturel du Brabant wallon

Partenaires complices :

Teatro delle Briciole – Parme

Le Grand Bleu – Lille,

Le Théâtre – Scène Conventionnée de Laval,

Théâtre Jean Arp, Clamart

Spectacle fabriqué au MONTY - Espace rural de création - Genappe

Pré-achats:

Maison des Arts Thonon Evian

Festival Export Import, Bruxelles (La Montagne Magique, Bronks)

Le Trident, Scène Nationale de Cherbourg

Festival Ad Hoc, Le Volcan, Scène Nationale du Havre

CDN de Normandie - Rouen

Festival Théâtre à Tout Age, Quimper

L’Hectare - Scène conventionnée de Vendôme

Le Mouffetard-Théâtre des Arts de la Marionnette, Paris

Scène Nationale 61, Alençon

Festival Puy de Mômes, Cournon d’Auvergne

Kulturhaus Niederanven, Luxembourg

Fiche Technique
Contact technique : Sybille Van Bell - sybille@toftheatre.be -
+32478225808
Si vous ne pouvez répondre aux demandes de cette fiche
technique, merci de contacter le contact technique.
Montage : 1 service
Démontage : 1h30
Aide demandée : 2 personnes au déchargement et au rechargement
et une personne au pointage.
Durée du Spectacle : 47 minutes
Age des spectateurs : Minimum 3 ans
Nombre maximum de spectateurs : 100
Gradin :
Important !
Tout le spectacle se joue sur un petit plateau
légèrement surélevé et en pente (avant +- 40cm,
arrière 55cm). Le sol doit être visible par tous les
spectateurs, l’essentiel du spectacle se joue à cette
hauteur. Pour une bonne visibilité merci de nous
envoyer un plan de coupe de votre gradin. En fonction
de votre gradin nous devrons ou non surélever notre
scène sur 8 praticables fournis par vos soins.
Merci de nous envoyer un plan de scène.
Plateau :
-­‐ salle occultée
-­‐ ouverture de 6x6m (grand minimum 4x4m)
-­‐ Pendrillonage à l’allemande
-­‐ Sol noir
-­‐ Nous amenons un praticable à monter (3,66 ouverture 1,75
profondeur, 55cm hauteur maximale)
Lumière:
Merci de nous envoyer un plan des perches.
-­‐ arrivée dmx en fond de scène
-­‐ Gradateur de minimum 6 circuits + votre lumière salle
-­‐ 2 découpes 1000W grand angle avec L203
-­‐ 1 découpe 1000W en white
-­‐ 3 lignes dimmables au sol
Son:
-­‐ Nous sommes autonomes, nous avons juste besoin d’une
ligne direct en fond de scène.
Une loge avec bouteilles d’eau, fruits et fruits secs, café…
sera très appréciée ! Le comédien vous le rendra par un
chaleureux merci.

  • Dans un petit intérieur, un homme au ventre lourd, affalé dans un fauteuil, tricote et attend... Mais quoi ? Un heureux événement ! Et pourquoi pas ? (…) La compagnie belge du Tof Théâtre travaille la marionnette contemporaine depuis trente ans et aime bousculer les codes. Cette dernière création, duo pour une marionnette et un comédien, procède d'un « désir furieux d’explorer les stéréotypes de genre » et l'inversion des rôles fonctionne à merveille. Le père, attendri et joueur (il aime le foot), apprend, grandit auprès de son enfant, qui déjà choisit et refuse (…). Un spectacle sans paroles, qui dépeint avec humour une relation enfant/parent, tendre et complice. Françoise Sabatier-Morel TELERAMA - JANVIER 2019
  • Avec son crâne chauve et ses immenses lunettes, Pierre Decuypere campe avec brio un papa-clown (et aussi papa-poule), dont le jeu uniquement basé sur la gestuelle, l’expression corporelle, n’est pas sans rappeler de célèbres acteurs du muet comme Charlie Chaplin, Buster Keaton, W. C. Fields, ou encore le cinéaste Jacques Tati. La mise en scène astucieuse et inventive est, bien sûr, signée par Alain Moreau, le fondateur du Tof Théâtre, et la musique originale est composée par Max Vandervorst, complice de longue date d’Alain Moreau. Voilà pour la forme de ce spectacle essentiellement visuel (comme c’est souvent le cas dans les créations du Tof Théâtre), sans paroles mais avec sons et musique.

    Pour le fond, Pourquoi pas ! propose une réflexion très intéressante sur toute une série de clichés, de stéréotypes autour de la maternité/paternité, de la répartition des tâches entre parents, des questions de genre. En bousculant nos références habituelles en la matière, le spectacle nous conduit à nous poser toute une série d’interrogations : pourquoi ne serait-ce pas les papas qui donneraient naissance aux enfants, les nourriraient au sein, changeraient leurs couches, et s’occuperaient d’eux pour leurs premiers pas dans la vie ? Pourquoi un petit garçon (la marionnette est sur ce point pourvue d’un zizi bien apparent, qui fait d’ailleurs beaucoup rire les enfants dans la salle) ne pourrait-il pas préférer s’habiller d’une robe rouge à bretelles plutôt que d’un short bleu et d’une marinière ? Et jouer avec un tractopelle miniature plutôt qu’avec un ballon de foot ?

    Avec une épatante économie de moyens, cette subtile chronique de l’amour paternel, interprétée par un formidable duo entre le personnage de Papan (un mixte entre « papa » et « maman »), incarné par Pierre Decuypere, et son terrible rejeton-marionnette, parvient, en quelques scènes intelligemment conçues et visuellement très réussies, à nous faire réfléchir, mieux qu’un long discours, sur les innombrables idées préconçues que l’on peut avoir sur la répartition des rôles entre père et mère, entre garçon et fille. Un spectacle utile, à découvrir en famille (dès 5 ans), pour lutter contre les préjugés tenaces autour de la question du genre, plus que jamais d’actualité.

    (L'arbre aux contes blog de Cristina Marino journaliste au MONDE)